Solidarité Nord-Sud

des Bois-Francs

Nouvelles et actualités

Deux semaines chez Los Patojos à Jocotenango, Guatemala

Du 18 août au 2 septembre 2016, moi (Alexandra Deshaies), j'ai participé en tant que volontaire au projet Antigua proposé par l'association Solidarité Nord Sud. Pendant mon séjour au Guatemala en tant que bénévole, j'ai eu l'occasion de participer et de soutenir les projets de l’école Los Patojos. En collaboration avec les enseignants et à partir de mes valeurs, des intérêts et des besoins de l’établissement, j’ai construit des activités et soutenu des initiatives déjà en place.  Mon objectif principal était de partager mes connaissances pour améliorer le bien-être et la réussite des enfants, mais aussi de sensibiliser les enfants à des gestes ou des projets simples afin qu’ils puissent prendre soin de leur environnement.

Globalement, l’implication demandée par les responsables de l’école c’est d’être présent cinq jours par semaine à partir d’environ 8h jusqu’au moment où les enfants quittent après le dîner. Durant les journées, notre rôle est de soutenir l’enseignant dans son enseignement (l’aider pour superviser les activités les repas). De plus, Los Patojos t’invite à créer et à proposer différents projets que tu organiseras au cours de ton séjour. Voici donc les activités que j’ai réalisées durant mon implication.

Dans les premiers jours à Los Patojos, j’ai assisté une enseignante qui offrait des classes de renforcements des capacités de lectures et d’écriture après les cours pour les jeunes de sa classe. Rapidement, j’ai réalisé que pour particulièrement deux d’entre eux ce rattrapage n’était suffisant pas pour qu’ils puissent réussir. Avec l’accord de l’enseignante, les deux jeunes sortaient de leurs cours afin de faire du renforcement individuel avec moi plusieurs fois par semaine. J’ai donc organisé différentes activités sous forme de jeux (chansons, courses, devinettes, association) afin qu’ils puissent réviser les leçons plus complexes.

Durant la seconde semaine, l’enseignante et moi avons planifié des activités qui correspondaient aux besoins de la classe et à mes intérêts.

Comme première activité et à la demande de l’enseignant, j’ai donc donné un cours d’Anglais sur les parties du corps. J'ai débuté avec une chanson et ensuite j’ai invité les enfants à faire un bricolage en découpant des parties de corps dans un magazine afin de former de nouveaux personnages.

Comme deuxième activité, j’ai choisi de faire une activité afin que les enfants puissent améliorer leur motricité. C’est pourquoi j’ai préparé de la pâte à modeler de différentes couleurs. Durant l’activité, l’enseignant et moi proposions différentes formes aux enfants qu’ils devaient à leur tour modeler.

Pour la troisième activité, l'enseignant a demandé à chaque enfant d’apporter une bouteille de plastique vide. Le jour suivant, les enfants ont décoré leur bouteille et l’ont ensuite rempli de terre afin d’y planter des semences de différentes plantes typiques d’Amérique centrale comme le chipilín.

En outre, j'organisé une activité de fabrication de papier recyclé afin de leur expliquer l’importance de réutiliser les matériaux usagés. L’une des enseignantes a été enchantée par le projet et m’a dit que la fabrication de papier continuerait après mon départ avec la création éventuelle d’un comité environnemental.

La dernière journée, nous avons organisé une fête durant laquelle, j’ai fait de la sculpture de ballons, des maquillages et aussi une dégustation de sirop d’érable que j’avais amené dans mes valises. J’ai donc fait le tour des classes afin que les étudiants puissent y goûter et j’ai profité de l’occasion afin de leur expliquer le processus de la fabrication.

Outre les activités prévues avec les enseignants de l’école durant les heures de cours, je restais presque tous les jours lorsque les enfants quittaient afin de donner un coup de main ponctuel là où il y avait des besoins. Par exemple, l’enseignante de la classe à laquelle j’étais affectée souhaitait reclasser les livres de la bibliothèque et décorer l’un des murs de sa classe, tout en ayant en même temps un côté fonctionnel. Nous avons avec l’aide de quelques jeunes, reclassé les livres selon les groupes d’âge et créé sur le mur un arbre sur lequel les enfants peuvent accrocher leurs beaux travaux (illustration du projet dernière la page). Lors des jours plus tranquille et selon les souhaits des enfants je restais après les cours, j’empruntais une classe et j’organisais des activités de façon très ponctuelle comme du dessin ou la création de bracelets.

Mon séjour en tant que bénévole à La Patojos a été une expérience fabuleuse et je pense que leur devise :«Suenos e Ideas en Accion» résume parfaitement mon séjour, mais surtout mon implication dans cette école. Avant d'arriver au Guatemala, j’avais un rêve, je souhaitais que mon implication ait un impact à long terme sur la communauté. À mon arrivé, on m'a donné l’opportunité de créer des activités en fonction de leurs besoins et mes intérêts. De plus, durant mon séjour, mes rêves et mes idées sont devenus des actions, mais aussi de magnifiques souvenirs, de jolis sourires avec énormément de plaisir.